Le pare-pluie, un petit aperçu de ce qui va être important de faire pour l'étanchéité à l'air avec la mise de la membrane à l'intérieur. Mais concentrons-nous sur ces membrane qui permet de protéger les murs de l'eau qui pourrait passer derrière le bardage. En plus de protéger de l'eau, cette membrane permet diminuer les infiltration d'air induites par la force du vent sur les parois et donc les déperditions qui vont avec.

Pour la pose, il nous a fallu nous armer d'une bonne agrafeuse (un marteau agrafeur c'est très bien aussi mais pas facile à trouver dans le commerce) et d'une échelle. Vous pouvez multiplier ce matériel par 2 si vous voulez gagner du temps et de l'énergie ^^. La pose du pare-pluie en elle même n'est pas complexe. Elle est juste longue et fastidieuse pour des novices comme nous.

On commence donc par découper son premier lé de membranes. On le met sur le mur et on agraphe d'un côté puis de l'autre. Il faut bien sûr bien toujours bien tendre (c'est le plus dur). Il ne faut pas hésiter, ça ne se déchire pas comme ça! On avait un peu peur au début mais notre charpentier nous à montrer et en effet, on peut y aller. Attention également à laisser un peu déborder en bas afin de pouvoir raccorder le pare-pluie à la maçonnerie. Il vaut mieux plus que pas assez car vous pourrez découper de toute façon s'il y en a de trop.

20140827_162349

Au fur et à mesure qu'on avance, il faut mettre en place l'adhésif pour relier les lés de membrane entre eux. Je dis bien "adhésif" et non pas "scotch" car c'est vraiment un adhésif spécial qui est mis en place fait pour tenir dans le temps. On ne peut se permettre de mettre un adhésif qui n'est pas adapté (sinon on aurait quelques soucis!).

Avec l'adhésif, on relie également la membrane à la maçonnerie. Nous avons eu la chance de ne pas avoir besoin d'utiliser un primaire d'acroche car l'enduit bitumineux appliqué sur les soubassement permettait une très bonne accroche directe sur le support. Il y a aussi la partie périphérie haute qui est longue à faire à cause des chevrons apparent de la charpente. C'est très joli mais ça complexifie les finitions.

DSC04614

Afin de bloquer mécaniquement le pare-pluie, on met en place des liteaux à entraxe régulier qui permettront par la même occasion la fixation du bardage. Petite chose qu'il faut penser : repérer où sont les montants pour pouvoir fixer les liteaux sur les montants. En effet, une fois le pare-pluie mis en oeuvre, on ne voit plus les points (qui permettent de voir où sont les montant de l'ossature) et il faut tout mesurer à partir de l'interieur et récrire sur le pare-pluie ce qui peut être une perte de temps.

DSC04619